Autres liens

Historique
Formations
Développement d'un produit
Catalogue .pdf (11 MB)

 

 

 

Historique

Introduction

Artisanat et Développement est une initiative de MCC (Mennonite Central Commitee). MCC travaille, entre autre, pour améliorer la vie des artisans du monde depuis maintenant 60 ans. Ils sont aussi l’initiateur des magasins ‘Ten Thousand Villages’ qui vendent les produits des artisans dans un réseau de commerce équitable en Amérique du Nord.

Dans les années 90, MCC essaie d’aider les artisans du Congo à exporter vers Ten Thousand Villages, mais à cause des difficultés politiques, logistiques et administratives, ils doivent suspendre le projet. En 2003, MCC envoie une fois de plus 2 volontaires pour tenter de redémarrer. Ces volontaires doivent aider les artisans congolais à s’organiser et à exporter, car la situation de guerre semble offrir peu d’opportunités dans le pays. Mais, après quatre mois d’étude du terrain, de la langue et de la culture, ils découvrent un réel potentiel pour un marché local.


La connexion des réseaux

D’un côté, il y a de nombreux artisans talentueux mais sans travail, et de l’autre, un bassin important de gens ayant des moyens et des besoins, sauf qu’entre les deux, peu de ponts sont jetés. Alors tous ces gens ayant des moyens importent ce qu’ils ont besoin et tous ces artisans de talent attendent de saisir une occasion. Pourtant, il y a un important réseau de gens qui ne demande qu’à acheter des produits locaux, mais faute de ponts, ils demeurent méfiants.

Il devient alors clair où il est possible d’agir: représenter l’artisan devant le client, puis représenter le client devant l’artisan, jusqu’à ce que les deux se connaissent et se comprennent. Cette solution face à l’exportation, c’est-à-dire le marché local avec des quantités plus petites, un suivi étroit et un contact plus direct avec le client est l’option immédiate plus saine. L’exportation est donc mise sur pause.

Avec des partenaires locaux, une nouvelle structure est créée, Artisanat et Développement, et cette structure fonctionne comme un intermédiaire qui garantit le suivi et la qualité pour le client et qui garantit un traitement juste et équitable pour l'artisans.

Les débuts

Artisanat et Développement décide d’une stratégie claire : Ne pas donner d’argent aux artisans, mais plutôt leur donner des habilités et des opportunités.
Les artisans reçoivent des formations sur la gestion d’une entreprise dans le contexte difficile du Congo, sur le service à la clientèle et le calcul des prix. Ils reçoivent aussi de l’aide dans le développement de nouveaux produits. Commençant avec un système de commande par catalogue, Artisanat et Développement se retrouve rapidement avec un magasin qui vend les produits pour environs 25 groupes d’artisans, représentant approximativement une centaine de personnes.


L’envol

Artisanat et Développement prend 25% sur les ventes du magasin, grâce auquel il est devient autosuffisant à la fin de 2006 et quoique restant partenaire avec MCC pour les formations, il est maintenant une organisation avec ses propres statuts et fonctionnant de façon autonome.